Vanille

  • 250 g de lait cru fermier
  • 1⁄4 de bâton de vanille naturelle
  • 60 g de sucre fin de canne
  • 15 g de farine de froment
  • Quelques biscuits petits beurre

Chocolat

  • 250 g de lait cru fermier
  • 50 g de sucre fin de canne
  • 10 g de farine de froment
  • 50 g de chocolat noir à 70 % de cacao
  • Quelques biscuits petits beurre

  1. Couper le chocolat en petits morceaux pour qu’il fonde rapidement au moment voulu.
  2. Faire chauffer le lait dans un poêlon avec le bâton de vanille coupé en deux dans la longueur (uniquement pour la crème vanille) pendant ce temps, mélanger ensembledans un bol le sucre et la farine.
  3. Retirer le lait hors du feu dès l’ébullition, y ajouter le mélange sucre/farine, biendélayer l’ensemble au fouet et remettre sur feu doux en mélangeant, laisser cuire àpetits bouillons 2 minutes.
  4. Retirer du feu et ajouter le chocolat en morceaux (uniquement pour la crème au chocolat), bien mélanger pour fondre l’ensemble et répartir dans des ramequins individuels ou dans un grand plat de présentation. Mettre au moins deux heures au réfrigérateur
  5. Ma grand’mère et ma maman mettaient toujours des biscuits dans leur crèmes, j’adorais, à vous de choisir…

En fait cette crème à la vanille, c’est comme un pudding industriel ?

A la différence près que le sachet acheté dans le commerce conventionnel est bourré de vanille chimique, que le liant est de la farine de maïs OGM et que la couleur jaune du pudding n’est pas amenée par du jaune d’œuf, mais par un colorant alimentaire artificiel. J’aurai pu mettre des jaunes d’œufs pour la coloration, mais j’ai voulu qu’elle soit la plus légère possible et facile à réaliser, le jaune d’œuf ne pouvant pas cuire pour éviter sa coagulation. Pour les petits beurres, il suffit de remplir les pots à mi-hauteur, de mettre le ou les biscuits et de recouvrir avec le reste de crème.

Pour la petite histoire, lorsque Maman posait les crèmes à table, Papa, mon frère et moi faisions un concours du plus grand nombre de pots dégustés, je gagnais souvent…Surtout ne le dites à personne !